Ailoli 02 septembre 2018

Comme  à  l’accoutumée, à partir de 8 heures le portail de la Bastide des Devens

est ouvert. Les plus matinaux commencent à arriver.

Aussitôt les 50 participants sont immergés  dans une ambiance festive, d’un côté

Omar sert le traditionnel thé à la menthe et ses gâteaux marocains, tandis que de

l’autre côté on se croit à la Nouvelle Orléans avec deux musiciens qui accueillent les

participants sur des airs de jazz dignes du grand Sidney Bechet. Une vraie surprise !!

Bref le ton est donné, c’est un jour de fête, joie et bonne humeur sont de rigueur.

Après un copieux casse-croûte, à 9 heures précises c’est le premier départ.

Nous avons traversé les villages de Roussillon, Gordes, Ménerbes et tout le monde se retrouve au

sommet du Luberon, dans la forêt des cèdres. Le trapy est déjà sur place, l’ami Henri, le geste sûr et la barbe luisante remplissait les coupes de champagne, toujours au son des deux musiciens. Ce fut un moment purement magique !!

Il fallait pourtant repartir puisque nous étions attendus à la cave coopérative de Bonnieux où le directeur nous attendait pour une dégustation.

Dernière étape vers le restaurant,    « Le puits fleuri »  pour cette fois, la dégustation du   traditionnel aïoli.

4 équipages féminins ont été récompensés ainsi que quelques Trapadellistes méritants.

Tard dans l’après-midi, tout le monde est reparti, je crois ravi de cette journée passée entre passionnés.  Avec tous mes remerciements, je vous dis à l’année prochaine.

Armand Cheyrias

 

Ecurie les Trapadelles